Ô Marché Frais : Fraicheur et anti gaspi

Publié le par Philippe Vincent

Manger sain et bon, ne pas gaspiller sont deux grandes tendances de fond qui font bouger les lignes du commerce.

Selon un rapport de la FAO (sept 2013), le gaspillage de nourriture s’élève à 1,3 milliard de tonnes dans le monde !!!!.....54% en «amont» (production, manutention, stockage après récolte) et pour 46% en «aval» (transformation, distribution, consommation) Selon ce même rapport, dans les sociétés modernes, les consommateurs planifient mal , achètent trop et sont trop rigides par rapport à la  DLUO (date limite d’utilisation optimale) 

Au niveau de la GMS chaque enseigne adopte sa propre politique face à ce problème, en général des dons sont faits à des Associations et on constate de plus en plus dans les rayons des «stickers» proposant des 20, 30, 50% de remise immédiate en caisse sur des produits arrivant au bout de leur Date Limite de Vente.

FAC OMF

En Île de France, une enseigne créée par une famille  de commerçants, les Quatrucci, s’est spécialisée dans la commercialisation de produits secs et frais dont la DLC est un petit peu plus courte que dans les GMS traditionnelles, Il s'agit de Ô Marché Frais. (actuellement 9 sites, 11 au printemps 2014)

Au coeur de chaque magasin, le rayon emblématique reste les Fruits & Légumes, tout est «dépoté», grande largeur d’assortiment , le maximum de produits en «vrac», grands volumes en rayon.

FL OMF

 

NEB OMF

Les offres Epicerie, Liquide, DPH, Crémerie, Charcuterie, Viande, Surgelés... sont relativement courtes, un choix stratégique à date (moins de références, moins de manutention, gros volumes en rayon, remplissage moins fréquents), mais avec des prix défiants toute concurrence,

L’approvisionnement des magasins s’effectue pratiquement à 50% sur le Marché de Rungis et à 50% sur des livraisons directes pour les Produits Frais.

Une équipe d’acheteurs est en contact direct avec les industriels de l’agro-alimentaire  pour alimenter le fond de rayon et aussi, pour saisir toutes les opportunités qui permettraient d’abaisser le Prix de Vente Consommateur !!!

Sur-stocks de fabrication

Reliquats de promotions

Arrêt de fabrication…

Les produits sont vendus jusqu’à la dernière limite et les prix évoluent à la baisse au fur et à mesure de la diminution de la DLV.

A la vue de ces quelques exemples, rien d’étonnant que bien des consommateurs aient adopté ces magasins pour remplir leurs réfrigérateurs et placards en produits de nécessité.

Ô Marché Frais semble conscient d’avoir besoin de conforter son offre fond de rayon,

un test est effectué sur un élargissement de la gamme dans 1 des sites pour arriver à couvrir encore plus les besoins nécessaires d’une famille.

Si le test est concluant, il sera dupliqué dans les autres sites.

Offrir de la fraicheur et de bonnes affaires, n'est ce pas les basiques du commerce alimentaire ?

 

D.Choisy pour Retail&Detail

 


Publié dans Alimentaire

Commenter cet article